Les douleurs neuropathie sont des douleurs chroniques qui résulte souvent d’un dysfonctionnement du système nerveux périphérique, comme dans le cadre d’un diabète, d’une sclérose en plaque, une compression d’un nerf par une lésion, mais également les traitements contre certains cancers et contre le Sida.
Ces douleurs sont résistantes à tous traitements antalgiques dans la plupart des cas.
Au moins 10 % des personnes âgées de plus de 40 ans souffrent de douleurs neuropathiques, de même que 50 % des diabétiques et 20 % des patients recevant une chimiothérapie anticancéreuse.
Le corps humain possède un système endocannabignoïde composé des récepteurs CB1: Ces récepteurs sont principalement présents dans le cerveau, le système nerveux central et les organes liés. Ils semblent jouer un rôle dans des fonctions telles que le sommeil, l’appétit, l’humeur et la perception de la douleur.
Et les récepteurs CB2: Ces récepteurs sont présents dans le corps entier – surtout dans le système immunitaire, le système gasto-intestinal et leurs organes liés. L’activation de ces récepteurs semblent surtout aider à moduler l’inflammation en réduisant intensité.
Le CBD agit sur le système endocannabinoïde. Il cible le récepteur CB1 qui contrôle la cognition et le récepteur CB2 qui est chargé de la réponse de l’organisme à la douleur et l’inflammation. L’action du CBD sur ces récepteurs favorise le contrôle de l’inflammation et la réduction de la sensation de douleur.
Le CBD dans le cas des douleurs neuropathiques va bloquer le message douloureux au niveau des récepteurs dans le cerveau mais également sur tout le trajet dans le corps, par le biais des récepteurs CB1 qui vont bloquer le message à la source et les récepteurs CB2 qui vont empêcher le message douloureux de se propager dans le corps.
Dans le cas de douleurs chronique de type neuropathiques, le CBD ne se substitue pas aux traitements classiques mais peut apporter un complément de traitement efficace sur le long terme et permettant de soulager ces douleurs complexes.